CHEN - Cercle Homosexuel Estudiantin de Namur

Pour et par les étudiants et jeunes à Namur, quelles que soient leur orientation sexuelle et leur identité de genre.
students.webkot.be/chen

anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

"Thérapies homosexuelles"

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 "Thérapies homosexuelles" le Dim 8 Juil - 11:07

Sboob67


Salut les gens!

Je me demandais si vous êtes d'accord avec ce que racontent certaines personnes, comme quoi on pourrait "sortir de l'homosexualité". Sur le net, j'ai trouvé des articles. C'est marrant, car il y a toujours des contradictions: des gens témoignent en disant qu'ils ont réussi à changer de bord en suivant la voie du Christ (
http://temoignages.online.fr/texte/temoignage.php?temoignage=34); et d'autres disent qu'il est impossible de changer et que ce même Christ accepte l'homosexualité (
http://www.devenirunenchrist.net/articles/articlesitems/definitivementhomosexuel.html).

Qu'est-ce que vous en pensez? Je me demande si le témoignage est vrai (premier lien). Je me demande aussi si certains ont réussi à devenir "hétéro" au fond d'eux même, ou si c'est plutôt de la bisexualité...

2 Re: "Thérapies homosexuelles" le Ven 13 Juil - 19:45

pO

avatar
Présidente
J'ai d'énormes "doutes" sur la "guérison" de l'homosexualité. D'ailleurs, le prochain séminaire de "Desert Stream" commence demain en France. Une pétition circule ICI

Plusieurs fondateurs de Exodus International (organisation de chrétiens ex-gays visant à éteindre les désirs et tendances homosexuelles et bisexuelles), supposés ex-gays, ont quité l'organisation car il ne croyaient plus du tout en ce qu'ils disaient, ont constaté qu'il n'y avait pas de résultats (ou que lorsqu'il y en avait, ceux-ci étaient négatifs (dépressions, suicides etc.)) ou ont été surpris dans des bars et autres établissements gays. De plus, deux des fondateurs ont quitté l'organisation et se sont mariés ensemble. Ils se sont excusés d'avoir délivrer ce message de "guérison" pendant des années: "Some who heard our message were compelled to try to change an integral part of themselves, bringing harm to themselves and their families.";"I never saw one of our members or other Exodus leaders or other Exodus members become heterosexual, so deep down I knew that it wasn’t true."

Il y a aussi de nombreuses études et psychiatres qui disent qu'essayer de "guérir de l'homesualité" donne peu de résultats et mène souvent à des dépressions, voire des tentatives de suicide. Ce genre d'organisation (Exodus Global Alliance, Desert Stream, Torrent de Vie etc.) est discrédité par les professionnels de la santé mentale et souvent considéré comme pratiquant une forme d'erreur médicale.


De l'autre côté, il existe d'autres groupes, comme la Communauté du Christ Libérateur en Belgique francophone, Zwischenraum en Allemagne etc., qui vivent leur homosexualité et leur chrétienneté. Cela ne vaut pas que pour le christianisme, il existe par exemple l'association Homo Musulmans de France
Il y a même des groupes de ex-ex-gays qui se sont formés. Razz

Maintenant, je ne peux pas affirmer que ceux qui disent en être "guéris" mentent.
Je pense que chaque expérience est différente et personnelle et que l'on doit prendre en compte toute l'histoire de la personne en question. On ne devrait pas en faire une vérité à appliquer à tous.

Il y a des discours que je trouve très dangereux comme: "si tu le veux vraiment, Dieu va te changer". C'est injustement culpabilisant, cela revient à dire que si on n'est pas devenu hétéro c'est qu'on ne le veut pas assez. (Et cela va souvent jusqu'à affirmer que c'est la faute des parents, qui n'ont pas su imposer LA figure partenelle pour montrer ce que c'est d'être un "vrai" homme (bonjour les stéréotypes), et du féminisme). Ce message est très dangereux pour les LGBT qui ne s'assument pas.

Je viens d'une famille chrétienne (protestante) et, dans les temples et conventions, j'ai entendu toutes sortes de message à ce sujet pendant des années. Ca va des messages horribles, discriminants, haineux etc. aux quelques messages de tolérance, de respect et d'amour.
Je pense que le fait de rencontrer les bonnes personnes et d'entendre les bons messages influence en partie le fait de se tourner vers une "thérapie", de s'éloigner de la religion ou de s'assumer et allier orientation et religion.

https://www.facebook.com/po.lomami

3 Re: "Thérapies homosexuelles" le Sam 14 Juil - 4:23

Damien

avatar
Trésorier
Je pense qu'un véritable "ex gay" doit sans doute être un bi qui ne se focalise que sur ses attirances hétérosexuelles. La frustration doit être sans doute moins importante, le tout étant de trouver quelqu'un qui lui correspond...

4 Re: "Thérapies homosexuelles" le Sam 14 Juil - 8:56

pO

avatar
Présidente
C'est tout à fait possible.
Je pense qu'il y a aussi des "ex-gays" qui vivent avec une personne qui est en fait un-e ami-e et font leur "devoir conjugal" quand c'est nécessaire sans pour autant en éprouver l'envie. (Un parallèle avec les personnes asexuelles qui ont des rapports parce que leur partenaire le désire.). Il-elle-s peuvent être tout simplement prêt-e-s à faire d'énormes sacrifices pour suivre le modèle hétéronormé.
A mon avis, il n'y a pas qu'un seul profil possible.

https://www.facebook.com/po.lomami

5 Re: "Thérapies homosexuelles" le Sam 14 Juil - 20:31

Damien

avatar
Trésorier
Je suis d'accord. D'autant plus qu'il est déjà difficile de se comprendre soi-même, alors les autres x)

6 Re: "Thérapies homosexuelles" le Dim 15 Juil - 7:39

pO

avatar
Présidente
C'est clair ! ^^

https://www.facebook.com/po.lomami

7 Re: "Thérapies homosexuelles" le Lun 16 Juil - 22:05

pO

avatar
Présidente
Il n'empêhe qu'il y a plus de témoignages d'échec que de réussites (EXEMPLE). Au début du mois, l'organisation à l'origine de ces séminaires de guérison a avoué publiquement leur inutilité et leur danger. Ca laisse de sérieux doutes.
Perso, j'ai du mal à croire qu'on puisse radicalement changer (on peut tenter de changer de comportement, mais ce qui est des sentiments...). Mais je ne peux pas me mettre à la place des autres donc...

https://www.facebook.com/po.lomami

8 Re: "Thérapies homosexuelles" le Lun 16 Juil - 22:28

Damien

avatar
Trésorier
C'est une histoire de biologie, on ne choisit pas d'aimer ce que l'on aime.
Je vois toujours les êtres humains comme un ensemble corps/esprit, l'esprit existant en conséquence du corps.
Bien sûr, l'esprit peut influencer le corps. Un individu stressé peut par exemple décider d'essayer le yoga et calmer ainsi son corps. Mais pour des choses aussi fondamentales que les préférences sexuelles, je suis persuadé que c'est impossible.
Je ne peux pas m'empêcher d'être attiré par une personne et ce pas plus que je peux faire cesser les battements de mon coeur par la pensée.

Mais bon, je suis très matérialiste (ce qui me déprime soit dit en passant...), alors que les personnes en face ont d'autres croyances. Difficile donc de s'entendre si nos convictions de base sont opposées...

9 Re: "Thérapies homosexuelles" le Jeu 19 Juil - 11:29

Sboob67


Merci pour vos réponses.

Je crois aussi qu'il est impossible de changer de sexualité. Les personnes qui disent être devenus hétérosexuelles n'ont pas l'air de bien vivre.
A mon avis, ils ont refoulés et cachés leur préférence au fond de leur mémoire, dans un tiroir.. Un peu comme s'ils avaient subis un lavage de cerveau. Et peut être qu'un jour ou l'autre, ils retomberont dans leur préférence.
Ce qui est certain, c'est que s'ils ont voulu passer de l'homosexualité à l'hétérosexualité, c'est qu'ils ne s'aimaient pas. Et on constate souvent que ce manque d'amour envers soi provient du regard d'autrui..

10 Re: "Thérapies homosexuelles" le Dim 22 Juil - 17:07

Blue


Vice-Présidente à la retraite
J'apporte moi aussi ma petite participation à la discussion (bien qu'un petit peu tard peut-être).


Alors voilà, j'ai beau retourner la question dans tous les sens, je n'arrive pas à prendre position sur cette question.

J'ai envie de croire que non, les thérapies homosexuelles ne peuvent pas être efficaces. Après tout, le choix de sexualité ne doit pas être considéré comme une maladie ou une chose à connotation négative étant donné que ça ressort plus de la liberté de disposer de soi, d'après moi. Peut-être y a-t-il un facteur biologique mais la biologie ne fait pas tout. Je crois qu'au final on la dépasse à bien des égards et c'est pour ça que je trouverais réducteur de vouloir soigner des homos. Les thérapies au sens strict/médical ne devraient pas fonctionner ne fusse que par principe et pour laisser une porte ouverte à "autre chose" même si ça peut entraîner des risques comme des problèmes de pérénité de l'espèce, de conflits relationnels, de perte de repères, de suicides, etc. parce que quoiqu'on fasse de toute manière il y a toujours un risque et ce n'est pas en rejetant qu'on les écartes, on en aura juste peut-être d'autres.

Et puis, j'ai envie de me dire que si on souhaite changer (et non pas vraiment soigner) les choix d'un individu autre que nous-même (à quel droit je n'en sais rien mais passons) alors j'ai vraiment le sentiment que dans une certaine limite c'est possible, ça peut être une option. C'est peut-être candide de penser ça mais pour moi l'être humain est fondamentalement malléable. Que ce soit par les effets modes, par les autres, par une stratégie marketing, par l'éducation, par le milieu social, par le caractère, la météo ou autres, l'être humain est hyper influençable. (Peut-être que c'est en partie pour ça qu'il s'est si bien adapté à son environnement ?) Bon, bien sûr on fait tous des choix, on n'est pas tous faits de pâte à modeler et du coup on ne nous fait pas forcément faire n'importe quoi mais pourquoi ne serions-nous pas de la pâter Fimo. Vous savez cette plasticine qui une fois cuite au four conserve sa forme !

Que se passe-il si on parvient à à nous faire douter de ce que l'on pense savoir ?

Nous sommes nous par ce que nous faisons et donc par les choix que nous avons portés à la base. Ces choix peuvent être soit influencé soit pris par nous pour une raison ou une autre. Cette raison, c'est une forme de croyance. Alors pour changer quelqu'un il faudrait incruster et/ou désincruster ses croyances. (Faire un lavage de cerveaux en quelque sorte, pour faire dans la science fiction XD) On pourrait changer certaines de nos croyances sur le choix de sexualité par exemple. Peut-être pas quand on pète la forme et avec des gens dont on à rien à foutre, peut-être pas avec des médocs. Mais avec des la confiance et des croyances comme pour le test de Milgram, pourquoi ça ne pourrait pas fonctionner. Pourquoi dans des conditions de ce type, on ne pourrait pas "soigner l'homosexualité" ? Aah bien sûr c'est dégueulasse comme procédé mais ne peut-on pas envisager que ça fonctionnerait ? On crée un terrain propice au changement. A l'influence.

C'est bête mais ça me fait penser aux sectes et aux religions (je ne les associent pas dans ma phrases pour faire l'amalgame de leur bien fondé mais je trouve que c'est deux bidules ont tout de même en commun le fait de jouer avec des "croyances" justement. Ca ne doit pas être un hasard que l'homosexualité (voire simplement la sexualité) soit un thème récurent dans ce domaine. Polémique par-ci, transgression par là, rituel ou déviation perverses des règles sacrées... il y a toujours quelque chose a y dire même si on n'est pas fondamentalement opposé aux religions. Peut-être que comme justement ils sont aux niveaux des croyances ils sont à la frontière de ce qu'il est acceptable de faire ou pas avec un individu. Ce sont probablement les premier qui doivent se poser la questions des limites de leur influences et des responsabilités que ça engendre.

Mais pour revenir à l'homosexualité à plus proprement parler. Bi qui ne se connait pas, homo qui vire hétéro, hétéro qui est homo mais se sacrifie... je veux bien croire que ça existe mais qu'est-ce que c'est au juste être bi, homo, hétéro ? Est-on forcément à 100% homo, hétéro ? Et c'est quoi alors être à 100% bi ? Non ce n'est pas être en ménage à trois ou passer son temps dans les clubs échangistes. Si ?
Pour moi, peu de gens sont à 100% dans une sexualité. A moins dans avoir fait le choix définitif pour une raison ou un autre, je pense que bon nombre de gens sont attirés par différentes sexualité dans des proportions qui leur sont propre et en fonction des aléas de la vie... ou alors on est homo/hétéro jusqu'à preuve du contraire... ou globalement. En fait, changer de sexualité, c'est un sujet dans lequel je me pers car il n'a pas beaucoup de sens pour moi.

Oui on peut changer parce qu'on a le choix mais non on peut ne pas changer si on a fait un choix... mais si on a fait un choix, peut-on encore changer vu qu'on a toujours le choix ? Non si on fait le choix de ne plus avoir le choix. Mais si la vie nous offre toujours le choix alors pourquoi même ce choix là on ne le changerait pas ?

Bref, je m'arrête là. Sorry pour le pavé et merci à ceux qui auront eut le courage de tout lire. Wink

http://atelierbluebd.blogspot.com/

11 Re: "Thérapies homosexuelles" le Dim 22 Juil - 22:06

Damien

avatar
Trésorier
J'aime bien dire à qui veut l'entendre que l'on se définit par ses actes.
Dès qu'un acte est posé, on en déduit un jugement (il est gentil, méchant, lourd, courageux, etc). Cette logique peut être aussi appliquée au domaine des préférences sexuelles. Dès qu'un acte sexuel est posé, on catégorise systématiquement. La catégorisation aide à la stabilité, à se rassurer.
Cependant, en ce qui concerne les préférences sexuelles, je pense que c'est plus compliqué que cela. Il y a ce que j'appellerais des "actes passifs", des pensées ou sensations corporelles à la vue d'autres individus ( "il est canon, mais je ne coucherais pas avec lui, je suis hétéro", "elle est belle, je ne peux m'empêcher de l'admirer" et blablabla).
Et par ces sensations, attirances diverses, on pourrait se situer sur une sorte d'échelle hététo - bi - homo.
Et selon sa place dans cette échelle, certains pourraient basculer plus facilement d'un côté ou de l'autre par ses actes.

De toute façon, nous ne sommes qu'un tas de protéines et de réactions chimiques *PAN* x)

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum